Ship Security Officer

by Christophe

3 jours de cours se terminent par une qualification de plus. Ce cours est destiné à nous apprendre les rudiments de la sécurité concernant les transports. Les règles sont a peut près les même dans le transport maritime que dans le transport aérien et on est sensé en tant que capitaine appliquer les mêmes règles qui sont appliquées dans les aéroports.

Ce code (ISPS), à la demande des américains après le 9/11, a été écrit pour répondre “à la menace terroriste” et chaque navire de plus de 300 Gt (C’est pas demain que je vais travailler la dessus) est sensé appliquer un réglement écrit par des bureaucrates en moins de 15 mois. Les autres navires à utilisation commercial (là c’est plus nous) sont censés appliquer le code de la façon la plus approprié : “Should complain to the code”.

Le premier jour est concacré à la règlementation. On peut pas dire que c’est vraiment passionnant. La bonne nouvelle c’est qu’on doit pas apprendre par coeur ce règlement, on doit juste savoir qu’il existe et comment trouver les infos nécessaires lors d’un voyage international. Difficile de rester éveiller pendant toute la journée pendant que le prof passe en revue presque la totalité des articles.

Les 2 jours suivants par contre sont plus intéressant :

  • Détection des bombes
  • Détection des armes à feu
  • Fouille de navire
  • Fouille corporel
  • Mavoeuvres et action anti-piraterie
  • Procédures de secours en cas d’attaque

Le tout sanctionné par des exercices en groupe, et nous voilà tous Ship Security Officer. Autant dire que la prochaine fois que je me retrouve dans un port américain avec un fonctionnaire zélé qui me reclame mon SSP accompagné des DOS et du document prouvant la SSA, je vais devoir un peu relire le code …