Le yachtmaster

by Christophe

Plusieurs personnes m’ont demandé de faire un récapitulatif du yachtmaster. Je vais donc traduire littéralement la référence officielle RYA que j’ai en ma possession puis faire quelques commentaires à la fin. Il existe 2 types et 3 catégories de Yachtmaster. Voile ou moteur et Coastal, Offshore ou Ocean.

Pour avoir la reconnaissance professionnelle, il faut en outre passer 4 cours STCW95, simples formalités, mais obligatoires, ainsi qu’un examen médical (type officier Marine marchande) à renouveler tous les 5 ans (Il est même conseillé de commencer par l’examen médical, on ne sait jamais). Les “yachtmaster” voile et moteur peuvent être acquis séparément ou en même temps si les miles nautiques dans chaque catégorie sont suffisants.

Coastal

Définition : “Le Skipper Cotier a le niveau requis pour skipper un voilier sur des croisières côtières mais pas l’expérience pour entreprendre des traversées.

Niveau pratique requis pour présenter l’examen :

  • 30 jours en mer
  • 800 nautiques
  • 12 heures de nuit

Certifications écrites à fournir avant l’examen

  • Certificat d’opérateur radio restreint à la VHF
  • Certificat Premier secours

Examen : pratique

Durée de l’examen : 6 à 10 heures en mer. Le candidat doit fournir le voilier et l’équipage compétent. L’examinateur ne participe pas aux manoeuvres.

Offshore

Définition : “Le Yachtmaster Offshore est compétent pour skipper un yacht de croisière pour toute traversée pendant laquelle le yacht ne se trouve pas plus loin de 150 nautiques d’un abris“.

Niveau pratique requis pour présenter l’examen :

  • 50 jours en mer dont 5 jours en tant que skipper
  • 2500 Miles
  • 5 traversées de plus de 60 NM dont 2 de nuit et 2 en tant que skipper

Certifications écrites à fournir avant l’examen :

  • Certificat d’opérateur radio restreint à la VHF
  • Certificat Premier secours

Examen : pratique

Durée de l’examen : 8 à 12 heures en mer. Le candidat doit fournir le voilier et l’équipage compétent. L’examinateur ne participe pas aux manoeuvres.

Ocean

Définition : “Le yachtmaster Ocean est compétant et a l’expérience nécessaire pour skipper un yacht de croisière et effectuer n’importe quelle traversée partout dans le monde

Niveau pratique requis pour présenter l’examen :

  • Une traversée océanique comme skipper ou officier de quart
  • Points astro personnels pris quotidiennement

Certification écrite à fournir avant l’examen

  • Yachmaster Offshore
  • Yachmaster ocean théorique incluant la navigation astro et météorologie mondiale

Examen : Présentation devant un jury des points astro pris pendant la traversée. Le jury est aussi amené à poser toues les questions qu’il juge nécessaire concernant la préparation, le planning, l’organisation des quarts, etc.

Durée de l’examen : 1,5 heure

Peut-on présenter les examens en candidats libres ?

En théorie oui sauf le Yachtmaster Ocean Théorique qui doit être fait dans un centre RYA reconnu et les 4 cours SCTXW95 qui doivent être faits dans un centre STCW95 agrée. Il suffit de prendre rendez-vous avec un examinateur RYA. Il en existe même des free-lance.

En pratique, je crois pas que cela soit possible surtout pour les non-britanniques. Tout ici est différent dans la culture de la mer, la façon de naviguer, dans la gestion de la sécurité, la façon de calculer les marées, etc. Les français surtout sont attendus au tournant. Si les compétences nautiques sont reconnues, quand on vient passer le “yachtmaster”, c’est pour bien le faire et à l’anglaise (y compris faire bouillir l’eau pour le thé quand on passe les premières bouées du chenal balisé).

Concernant les miles nautiques. pas question de venir avec un pseudo log-book de croisières faites entre copains. Ces navigations seront prisent en compte lorsque que l’examinateur sera amené à juger si le skipper est compétant mais des navigations plus officielles type “glénans” avec signature d’un skipper sont obligatoires. Les navigations professionnelles sont aussi prisent en compte (pour les pécheurs par exemples). Inutile de préciser que ces examens se font en anglais et que le niveau requis doit être “suffisant”. Et je ne sais pas encore ce que suffisant veut dire.

Offshore ou océan ?

Pour l’instant c’est très dur de répondre à cette question. Ce que je vois dans les offres d’emplois publiés chaque jours sur le site de l’école : 80% des demandes de skippers sont pour des “Ocean”. Les quelques “Offshore” sont pour des compagnies de locations genre “Moorings”. Ce qui n’est pas forcément une mauvaise idée, pour construire de l’expérience. puis revenir passer le “Ocean” plus tard.